Transition écologique

 

« Le changement climatique est l’affaire de tous. Il nous faut donc construire cette passerelle indispensable entre les sciences et les citoyens pour que chacun, en particulier la jeune génération, soit force d’initiative sur ce sujet.  »
Jean Jouzel, climatologue, parrain du Science Tour Climat

6 enjeux clés pour se mobiliser

La biodiversité en danger

Les changements climatiques

L’eau, ressource vitale

Les activités humaines émettent des gaz à effet de serre qui fragilisent la biodiversité.

L’utilisation des ressources fossiles entraîne des modifications de notre environnement.

L’eau se répartit de manière inégale sur la planète. Elle est souvent polluée par les activités humaines.

L’énergie se tarit

L’alimentation et la santé en question

Les ressources natuelles

Un futur durable passe par une gestion sobre et efficace des énergies.

Le choix des aliments a un impact sur notre environnement.

L’exploitation des ressources naturelles du Sud par le Nord pose question.

 
 
 

Nos outils d’intervention

 

Exposition interactive

Transitions écologiques et sociales

Les 12 modules explorent les conflits liés aux ressources, aux énergies, à l’eau, aux services écologiques et à l’aménagement du territoire. Également disponibles : En tête à tête avec la Terre, Une seule planète.
 
 


 
 

Malles d’expériences

Transitions écologiques

Cette malle modulaire contient des expériences ludiques sur le climat, des maquettes à manipuler, des jeux de plateaux et du matériel d’analyse.
 
 


 
 

Mallette Les passerelles

Les passerelles


La mallette « Biodiversité : les passerelles », réalisée avec le Muséum national d’Histoire naturelle, est disponible pour les équipes éducatives, accompagnée d’une formation. Des expositions d’affiches, volontairement décalées, interpellent le public. Ex. : L’avenir a un futur, H2omme, Questions dont on ne peut pas faire l’économie, Nous sommes la biodiversité, …


 
 

TÉLÉCHARGER LA PLAQUETTE « EDUCATION AUX TRANSITIONS »

 

TÉLÉCHARGER LE HORS-SÉRIES : EN QUETE DE TRANSITIONS »